LOLIE 5

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

LOLIE 5Aidée par LOLIE, KILIAN apprit rapidement à se maquiller impeccablement et à marcher telle une déesse avec ses talons aiguilles.Il avait la chance d’avoir un physique très androgyne et n’avait pas de mal à passer pour une fille.LOLIE était très directe dans ses propos, et n’avait pas la langue dans sa poche ( ceux qui ont lu les premiers épisodes savent où elle était en général. )- Tu n’as pas envie que je t’apprenne à sucer? Lui demanda t’elle soudainement.- Mais je ne suis pas PD. Je ne suis pas attiré par les hommes.- Je ne te parle pas d’embrasser un mec, mais juste de sucer une bite! Ce n’est pas la même chose. Je suis certaine que ça te plairait, j’ai bien vu que tu aimes quand je t’embrasse la bouche pleine de sperme.- Ce n’est pas le gout qui me gène. C’est juste que je n’aime que les femmes, ou alors à la rigueur un beau Shemale.- Un Shemale! Qu’est-ce que c’est ?- On pourrait dire que c’est quelqu’un à mi-chemin entre un travesti et un transexuel. Pour simplifier, disons que c’est une femme avec une queue.- Ca t’excite?- Les femmes avec une queue? Ma fois, oui. Et si en plus elles portent des talons aiguilles…Lolie se colla à lui.- Hum, j’imagine. Et moi, tu aimerais bien que j’ai une queue ? – Mais tu ne peux pas. Tu est une vrai fille, les shemales sont des hommes à l’origine.- Oh mais il existe de belles queues en caoutchou plus vraies que nature, et toujours bien raides. Lui dit elle avec un sourire malicieux.Tout en parlant, LOLIE aventurait son doigt entre les fesses de son amoureux.KILIAN se raidit.- Juste un doigt, je suis sure que tu aimeras ça.- Hopopop! Je te vois venir avec ton petit air innocent. Je commence à te connaitre. Ca va commencer par un doigt et ça va finir par le bras.- Le bras! Mais c’est que tu est très gourmande… ma chèrie.- Je ne suis pas ta chèrie LOLIE. Je suis un garçon je te rappel. Même si j’aime bien mettre des talons hauts.- Et de travestir!- Oui, d’accord.- Et te maquiller!- Admettons.- Et sucer des bites!- LOLIE ! Cria le jeune homme agacé.La jeune fille se mit à rire. Elle était sure qu’elle finirait par gagner tot ou tard. Il fallait juste un peu de patience.Elle continua donc à le taquiner.- Avoue que tu aimes bien ressembler à une fille.- Oui, c’est vrai, j’avoue.- Pour ça, il te manque encore quelque-chose.- Et quoi donc?- Qu’on déflore ta petite chatte ! lui répondit-elle en remettant son index sur sa rosette.- Mais c’est mon cul que tu es en train de toucher Lolie.- Non, c’est ta chatte anale. Et puis quelque soit le nom qu’on lui donne, je vois bien que tu aimes que je mette mon doigt à l’intérieur.Effectivement, tout en parlant Lolie avait entré son index en entier et s’était mise a caresser sa prostate.Kilian poussa un gémissement de plaisir. Il n’avait jamais connu une telle sensation. C’était aussi plaisant sinon plus que les pipes de LOLIE. Bon sang qu’elle savait y faire cette petite garce se dit-il. Elle était capable de faire de lui tout de qu’elle voulait.Elle avait dit qu’elle aurait son petit cul, et il savait maintenant qu’il ne pourrait pas l’en empecher longtemps.Lolie introduisit un deuxième doigt.- Il faut que j’élargisse le trou pour pouvoir y mettre un jour le bras comme tu me la demandé.- Mais je ne t’ai jamais demandé une chose pareille !- Arrête de mentir. Je sais que tu en meure d’envie.Lolie était serrée contre son amant. Une main entre ses fesses et l’autre derrière sa nuque. Elle l’embrassait tendrement tout en remuant ses doigt.- Je sens très bien que tu reves que je prenne ton petit cul, alors ce n’est pas la peine de faire ta mijaurée, lui murmura t’elle à l’oreille.Un liquide commença a s’écouler de la verge du jeune homme.Lolie le fit se vider completement avec ses deux doigts dans l’anus.Le lendemain, à la fac.Malgré l’insistance de son amante, Kilian avait catégoriquement refusé de se travestir et de l’aider dans son travail de pompage. Il l’attendait bien sagement sur le banc comme à son habitude, quand il vit un surveillant s’arreter devant la porte des toilettes où elle se trouvait.Elle tomba nez à nez avec lui lorsqu’elle ouvrit la porte pour appeler son client suivant.- Mlle LOLIE ! Je suppose que ce n’est pas votre vrai nom, mais c’est bien comme cela que vous vous faites appeler. N’est ce pas? Demanda t’il sur un ton autoritaire.Surprise, Lolie begaya un “oui” timide.- Veuillez me suivre jusqu’au bureau du directeur.Elle attendit une vingtaine de minutes avant que celui-ci ne la fasse entrer.Dès que la porte du bureau fut refermée, il s’emporta :- Je ne peux tolérer de tels actes aux sein de mon université !Ce que vous faites est de la prostitution. Je serais en droit de prévenir les canlı bahis autorités.En attendant, vous êtes renvoyée!Lolie se jeta à ses pieds.- Ne faites pas ça monsieur le directeur. Je suis prete à faire tout ce que vous voudrez. Elle se mit a genoux et lui attrapa la main.Ce dernier esperait qu’elle réagirait ainsi. Il l’avait mise plus bas que terre d’un coup afin de pouvoir ensuite se montrer magnanime.- Je sais qu’en vous renvoyant, je ruinerais votre avenir. Vous m’avez l’air d’une gentille fille, je ne voudrais pas etre obligé d’en arriver là.- Vous avez raison, je sais etre très gentille. lui répondit-elle en passant sa langue sur ses lèvres.Le directeur était ravi. Il ne pensait pas que cela serait aussi facile d’arriver à ses fins.- Je suis conscient qu’une jeune étudiante comme vous a besoin d’argent. Mais je ne peux pas vous laisser continuer votre commerce dans mon établissement.Il fit semblant de réfléchir.- C’est un vrai dilemme. J’aurais bien une idée, mais je ne sais pas si elle vous conviendra.- Dites. Je suis prete à tout.- Disons euh…que je connais des personnes qui pourraient etre intéressées par vos talents.Lolie comprit immédiatement à quoi il voulait en venir.- Ca ne me pose aucun problème. – Ah la bonne heure. Je suis ravi que nous puissions trouver un arrangement.Cependant, ces personnes sont très exigeantes. Elles ont une grande confiance en moi et j’engage ma réputation en vous recommandant à elles. Il faudrait auparavant que je m’assure moi même de la qualité de vos prestation. – Pas de problème Monsieur le directeur.Elle défit sa braguette et emboucha sa queue.Il était évidement hors de question qu’elle le fasse décharger vite fait comme avec les petits puceaux qui la traitaient comme une pute.Elle lui tailla donc la pipe haute de gamme. Celle qu’elle réservait à ses plus fidèles clients. Après avoir retardé 3 fois de suite son éjaculation, elle vit qu’il n’en pouvait plus et le fit jouir bruyamment dans sa bouche.Le directeur savoura ce moment de plaisir intense puis dit à sa suceuce.- Vous gacher votre talent mademoiselle. Ce que vous faites vaut bien plus que 25 euros.Quand elle sortit du bureau, elle trouva Kilian qui l’attendait dans le couloir. Il l’avait suivi discretement quand le surveillant l’avait emmenée.Elle se jeta dans ses bras. Il l’embrassa dans le cou.- Que c’est-il passé ma chérie ?Elle lui raconta tout, le chantage, la pipe qu’elle avait du tailler…” Quel ORDURE ” jura Kilian.Il essaya de lui remlonter le moral.- Tu n’as qu’a te dire que tu as passé un oral pour un entretien d’embauche. C’est un peu le cas, non ?LOLIE lui fit un petit sourire.- La pipe, ce n’est rien. Le pire c’est qu’il ma recrutée pour faire la pute auprès de ses amis.Il a déjà pris rendez-vous pour moi avec quelqu’un.Elle se blottit contre lui. – J’ai tellement peur d’y aller, je ne sais pas sur qui je vais tomber.- Tu as raison. Il est hors de question que je te laisse y aller seule. On en sait pas sur quel genre de pervers tu peux avoir à faire. Je viendrais avec toi.- Mais tu ne peux pas! Il ne voudra pas qu’un mec vienne avec moi.- Un mec non, mais une deuxième fille pour le prix d’une, je suis sur qu’il acceptera.- Tu veux dire que tu te déguiserais pour m’accompagner?- Oui, bien sur.LOLIE sauta à son cou. ” C’est la plus belle preuve d’amour qu’on m’est jamais donnée”.La raison reprit vite le dessus.- Comment on va faire s’il te parle. Il va comprendre que tu es un garçon en entendant ta voix.- “Pas si jai parle en Allemand!” lui répondit Kilian en imitant le général SPONTZ dans le film “Papy fait de la résistance.”L’allemand est une langue plus gutturale que le Français. Au cas ou je serais obligé de lui répondre, il sera moins surpris de la gravité de ma voix. Il ne se rendra pas compte que je suis un garçon. Et en plus, c’est moins courant que l’anglais, il ne risque pas de me parler dans cette langue.Tu n’auras qu’à dire que je suis une étudiante allemande que tu heberges ou un truc dans ce genre.LOLIE se rendit donc à l’adresse que lui avait indiqué le directeur de la fac en compagnie de Kilian. Enfin, je devrais plutôt dire Kiliana, car avec ses talons aiguilles, sa jupe noire et son soutien gorge rembourré, il ressemblait beaucoup plus à une fille qu’à un garçon. Pour bien faire, il s’était fait un superbe maquillage, très sexy sans etre vulgaire. Lolie était juste intervenue pour insister sur ses lèvres de façon à lui faire une belle bouche à pipe. “On ne sait jamais” se dit-elle, ” cela pourra peut-etre servir!”Kilian n’émit aucune protestation au contraire, il se trouvait super bandante avec ses lèvres rouge vif en se regardant dans le miroir.Elle bahis siteleri avait rendez-vous dans une belle villa dans un quartier résidentiel cossu. Elle stationna son véhicule un peu plus loin. Kilian ressentit un frisson lorsqu’il entendit le claquement de ses talons aiguilles sur le bitume.Un homme d’une cinquantaine d’années vint leur ouvrir la porte. Cétait le directeur d’une banque.- Bonjours. Je me suis permise de venir avec Kiliana, ma correspondante Allemande. Elle est venue en France pour prendre des cours de langue. J’espère que cela ne vous dérange pas ?L’homme jeta un oeil sur Kilian. Celui-ci fit pointer sa langue entre ses lèvres. Il avait bien vu comment Lolie faisait pour exciter les hommes de cette façon, et cela l’amusait beaucoup de faire la même chose.Le banquier déglutit. “Mais pas du tout, vous avez bien fait.” Il prit son plus bel accent allemand et s’adressa à Kiliana :- Ach, schone mademoiselle. Chadore la langue Allemande !- Merchi, chais tres chentil a vous. lui répondit Kiliana de la même façon.- Parlez vous Français ?- Nein pas bien, juste un bedit peu, jai souis désolee.Le banquier voulut ensuite épater les jeunes filles en utilisant toutes ses vieilles notions d’Allemand.- Wissen sie das Deutsch war meine ersten fremdsprache wenn ich war in die schule? Wo von kommen sie aus? (Savez-vous que l’Allemand était ma première langue quand j’étais à l’école? D’où venez-vous?)- Putain ! se dit Lolie, il parle Allemand ce con. On est dans la merde!Elle se demandait ce qu’allait bien pouvoir lui répondre Kilian quand elle entendit.- Herzlichen glückwunsch. Sie sprechen noch sehr gut Deutsch. Ich komme aus Greifenberg : eine kleine dorf südlich von Stuttgard. Es ist in die Bade Wurtemberg, nicht weit von Schweiz. ( Félicitations, vous parlez encore très bien l’Allemand. Je viens d’un village appelé Greifenberg au sud de Stuttgard. C’est dans la région du Bade Wurtemberg pas loin de la Suisse.)Le banquier n’avait strictement rien compris.- Ah très bien. Voyant qu’il avait atteint les limites de ses connaissances, il réalisa qu’il allait se ridiculiser s’il continuait à parler dans la langue de Goethe. Il préféra donc laisser tomber la Gretchen et reprendre la conversation avec la petite française.- Et vous Mlle LOLIE, on m’a dit que vous étiez très douée pour les langues.Elle lui sourit.- J’ai effectivemennt quelques talents.Alors que leur hôte les accompagnait dans le salon, LOLIE glissa discretement à l’oreille de Kilian :- Mais tu parles Allemand ?- Ca a l’air de t’étonner, mais il n’y a pas que toi qui t’y connaisses en langue.Le banquier leur offrit un verre et les invita à s’assoir de part et d’autre de lui sur le canapé.- Et si vous me faisiez une petite démonstration de vos talents linguistique? Demanda-t’il à Lolie.- Mais avec plaisir!Lolie se pencha sur lui et s’attaqua à sa braguette. Elle fit sauter un à un les boutons du pantalon et extirpa une queue déjà raide. Elle l’a pris en bouche pour la faire grossir.Elle mit tout son savoir faire en oeuvre et le banquier ne tarda pas à gémir de plaisir.Kilian observait attentivement son amante alors qu’elle pompait la queue avec ardeur. Il devait s’etre mis insconsciement à sa place car il n’arretait pas pas de remuer sa langue dans la bouche, comme s’il la suçait lui-même.Le banquier s’en aperçu et en conclut que la correspondante de sa suceuse mourrait d’envie de prendre sa place. Cela l’excita encore plus.Il lui demanda – Vous voulez essayer ?- Che veut bien, mais chais jamais fait. lui répondit elle toujour avec un fort accent.- Et bien il faut vous lancer, cela vous fera un souvenir de la France.Sous le regard incrédule de LOLIE, Kilian emboucha le gland sans hésiter.Lui qui n’était attiré que par les femmes, il s’étonna lui-même de la facilité avec laquelle il avait prit un sexe masculin dans sa main, avant de poser sa langue dessus. Il ne l’avait jamais fait et même si cette idée l’avait répugnée à une époque, cela faisait déjà un moment qu’il en avait envie.C’est donc avec entrain qu’il lui lécha la queue du gland jusqu’aux couilles.- Vous etes une petite gourmande! lui dit le banquier.Se faire traiter de fille gourmande émoustilla encore plus Kilian.Il se mit à pomper furieusement le membre.L’homme poussa un cri de douleur.AAH… STOP!Kilian avait beaucoup d’ardeur mais aucune experience. Il ne savait pas recouvrir correctement ses dents sous ses lèvres, et elles rapèrent le gland.- Entschuldigung, jai souis désolée.- Ce n’est pas grave dit le banquier. Demandez à votre correspondante de vous apprendre. Elle est très douée.LOLIE reprends donc sa pipe en expliquant en détail à Kilian comment si prendre.Leur bahis şirketleri hôte était absolument ravi de servir de cobaye.Après quelques minutes, il fut sur le point de jouir.Kiliana demanda si elle pouvait prendre la giclée.Le banquier acquiessa.- Fais très attention alors. Mets le bout du gland dans ta bouche sans bouger les lèvres. Contente toi de le branler rapidement avec la main. Tu peux lui masser les couilles avec l’autre si tu as envie.Kilian fit exactement ce que lui dit Lolie.Pour la première fois, il reçu le foutre directement dans la bouche, sans qu’il ai été mélangé au préalable avec la salive de LOLIE. Le gout était plus fort, mais il aimait bien quand même.Il n’avait qu’une envie, recommençer.Après s’etre fait nettoyer le gland à coup de langue, le banquier se leva.Je n’en ai que pour quelques minutes. Servez-vous un verre en attendant.Kilian prépara un kir pour lui et sa petite amie. Le gout qu’il avait dans la bouche n’était pas fonciérement désagréable, mais il lui procurait une sensation bizarre. Il n’en revenait toujours pas de la facilité avec laquelle il avait pris la queue en bouche, et plus encore de la hate qu’il avait que celle-ci crache au fond de sa gorge.Il avait failli jouir lui-même lorsqu’il avait senti le liquide tiède remplir sa bouche. Il l’avait savouré avant de l’avaler lentement, par petites gorgées.En fait, il éprouvait un sentiment très étrange, un mélange de honte et de plaisir. Il commençait à comprendre pourquoi Lolie était si accro à la fellation. Ce sentiment de puissance, de contrôle de la jouissance.Lolie a raison se dit-il, au fond je suis bien une suceuse de bite, une petite salope comme elle n’arrete pas de me le répéter.Il fut tiré de ses pensées érotiques par le retour de leur hôte.Celui-ci tenait dans ses mains une queue en latex munie d’une ceinture.Kilian savait ce que c’était, bien qu’en fait il n’en avait jamlais vu en vrai.- Mlle LOLIE, vous voulez bien ? dit-il d’une voix implorante en lui tendant l’objet.La jeune fille faisait la maligne quand elle taquinait Kilian en tournant ses doigts dans son cul, mais en fait elle n’avait jamais sodomisé personne.La vue du gros sexe en plastique l’impressionna. Elle l’accrocha autour de sa taille. Ce fut à son tour d’eprouver le même genre de sensations que Kilian quand il se travestissait.Maintenant, elle était une femme avec une queue, une Shemale. Elle regarda Kilian et vit que celui-ci la dévorait des yeux. Sur qu’elle lui plaisait énormément comme cela.Lolie hésita un instant avant de s’approcher de la rondelle du banquier. L’oeillade qu’elle lança à son amant lui fit comprendre qu’elle aurait volontier choisi la sienne. Kilian savait que cela ne tarderait pas à arriver. Maintenant cela ne lui faisait plus peur et ne le dégoutait plus. En fait, il en mourrait d’envie.Le banquier avait manifestement l’habitude de se faire sodomiser. Son trou était bien dilaté. Lolie n’eut aucune difficulté à le pénéter. Seul le gland nécessita une petite poussée de sa part, mais une fois cet obtacle franchi, elle s’enfonça sans peine jusqu’à la garde.La situation l’excitait énormément et elle se mit à mouiller. ” Oh bon sang, je suis en train d’enculer un type qui pourrait etre mon père” se dit-elle.Elle se mit à aller et venir doucement d’avant en arrière. Le gros gland en frottant sur les parois, arrachait à l’homme des gémissements de plaisirs.Elle prit le rythme et augmenta peu à peu la vitesse. Il se mit à couiner.- OH Ouiiiiii, plus fort mademoiselle, encore….LOLIE fut prise d’une sorte de frenésie. Elle pistonnat l’anus de toutes ses forces. Ses couilles en plastique frappaient le cul de son client pendant que le gland cognait au fond de son ventre.Elle perdit toute retenue et se lacha :- Tu aimes bien quand je t’encule, hein petite SALOPE !Le banquier exultait.Il parvint à répondre entre deux cris de plaisirs:- Oh oui MAITRESSE !Le mot maitresse plut particuliérement à LOLIE.Elle continua à lui exploser le fion encore quelques minutes puis s’arreta complétement épuisée. Elle transpirait et cherchait a reprendre sa respiration. ” C’est fatiguant d’etre un homme ” se dit-elle.Kilian avait observé toute la scene en bandant. Qu’est-ce qu’il aurait aimé etre à la place du banquier. Maintenant il avait hate que son amante le prenne sauvagement en le traitant de salope.Le banquier aussi était éssouflé. Il était rouge vif et transpirait également. Néanmoins, il était toujours à 4 pattes sur le canapé et continuait à agiter son cul.Il s’adressa à Lolie d’une voix implorante, c’était presque une supplique.- Est-ce que votre correspondante pourrait….?Lolie et Kilian échangèrent un regard. Le jeune garçon asquiessa.- Schließen sie die Augen (fermer les yeux) ordonna Kiliana.Il prit la place de Lolie. Sa queue était raide et l’anus bien ouvert. Il s’enfonça d’un coup.- Une nouvelle invasion des boches! dit le banquier.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir