L’inconnu de l’hypermarché – suit

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bbw

L’inconnu de l’hypermarché – suitVoici donc la suite de ma rencontre avec cet homme, Jean Pierre, à l’hypermarché du coin.Sa main épaisse et ferme redoublait d’intensité en me claquant les fesses…j’avais l’habitude de recevoir de petites fessées de mon mari ou d’amis lors de certains trios, mais jamais aussi appuyée…Ma respiration s’accélérait et je gémissait de plus en plus en sentant mon cul rougir et picoté sous l’assaut de la main de Jean Pierre.”Ca te plait on dirait ma petite salope? Hein? Dit moi ! Ton petit mari il te claque comme ça?””Non…non pas comme ça ” dis je entre deux gémissement”Il a ton âge je parie, ou à peu près c’est ça? Il n’a pas mon expérience ! Il ne sait pas repérer comme moi les petites salope de ton espèce !”VLAN !!! ( sa main me claque le cul si fort que je me penche sur le canapé )”Dit le que tu aimes te faire claquer le cul….allez !!””Oui…oui j’aime ça” dis je, les fesses et les joues en feuIl continua ainsi pendant plusieurs minutes….alternant des fessées magistrales et des caresses sur mon cul rebondit et rougeoyant …Puis, sans mot dire, il posa sa main délicatement sous mon ventre, me fit basuler en arrière et me déposa sur le canapé.”Je reviens…” me dit il , en me déposant un baiser sur le front.Et en effet, quelques minutes plus tard, il revenait avec une bouteille de blanc et deux verres remplit, dont un qu’il me tendit.”Ma chère Sarah…c’est un délice tu sais de pouvoir te….révéler si je puis dire” me dit il en souriant.”Tu as apprécié, non? “”Oui…beaucoup..”Puis, la conversation s’est vite portée sur mon travail, mes horaires, et au bout de quelques minutes il savait tout de mon planning, de mes temps libres, etc….Il était revenu à son coté charmeur, courtois, protecteur même je dirais…. et moi je lui souriait et me plaisait à lui parler sans contrainte….quoique illegal bahis encore un peu sous le choc.”Bien….si tu veux plus ma petite sarah, il va falloir que tu me le prouves…en venant par toi même chez moi…” ( sourire éloquent )”Lundi prochain, vient après ton travail…trouve l’excuse que tu veux…Et je saurais que tu en veux plus…. Mais si tu viens, tu sera toute à moi…..chérie.”Je bredouillais quelques mots….ne sachant quoi trop répondre, comme ça, de brûle pourpoint…Les minutes passèrent sans reparler de la proposition, puis je prit congé, et reprit la route pour retourner chez moi…rejoindre ma famille…des idées folles et des incertitudes plein la tête.Je passais ainsi le week end à ressasser ce qui m’était arrivé et biensur ne disait rien à mon mari. Cette rentre avec cet homme m’avait troublée…. Mon mari et moi allions parfois en club et nous nous amusions, mais cela restait plutôt gentillet, et mes “amants” d’un soir étaient jeunes…rien à voir avec cet homme à la fois charmeur et dominant.Le lundi arrivé, inutile de dire que je n’avais pas, mais alors pas du tout la tête à travailler… Allais je oser et retourner le voir?J’étais curieuse il faut l’avouer de savoir ce qu’il entendait par ” tu sera toute à moi”..Ainsi, à la pause déjeuner, j’appelais mon mari et prétextait une soirée avec des amies de mon club de danse.La journée de travail finit, c’est à moitié indécise, à moitié excitée que je roulait vers la maison de Jean Pierre. Je m’étais habillée d’une jupe courte droit, des bas et un petit chemisier…instinctivement j’avais choisit une tenue qui je pense lui plairait.C’est ainsi que je me retrouvais devant sa porte, les jambes flageollantes, à appuyer sur sa sonnette.Jean Pierre m’accueillit avec un grand sourire, me fit entrer en me prenant par le coude…”Bonjour ma belle illegal bahis siteleri sarah… je suis heureux que tu te sois décidée à venir””Bon…bonjour Jean Pierre “Disant cela, il referma sa porte, m’attrapa par les hanches et se colla à moi. D’une main, il troussa ma jupe, de l’autre il prit délicatement mes cheveux, fit avancer mon visage et m’embrassa à pleine bouche. Que j’aimais sentir cette langue inconnu jouer avec la mienne….et sa façon de se coller à moi tout en malaxant mes fesses nues.Il me soulevait presque….sa main droite passant en continue de mes reins à ma fente…je ne pouvais donc pas lui cacher mon excitation….étant déjà trempée…Plus les minutes passaient à être ainsi pelotée et embrassée, plus je sentais une énorme bosse se former contre mon ventre.Il se frottait littérallement à moi…n’étant pas dupe, je savais qu’il voulait que je sente à quel point ce qu’il avait dans le pantalon était imposant.Puis reprenant notre souffle il me glissa : ” Ma belle salope n’a pas pas mit de culotte…c’est bien! Avec moi jamais tu en mettra !””Allez, vient par là ma petite sarah ” me dit il en me prenant par la main et m’emmenant dans sa chambre.”Met toi à genoux, dépèche toi !” ce que je fis aussitôt”Bien…très bien…. Maintenant défait ma ceinture et mon pantalon…je suis à l’étroit la dedans à cause de toi salope!”Ne me faisant pas prier, je défit sa ceinture, baissait sa braguette et faisait glisser son pantalon sur ses chevilles tout en maintenant son boxer de mes doigts afin de le faire glisser en même temps.Jean Pierre dû voir mon regard quand je découvrais son engin car il me souria et me demanda :”Alors? Tu as ça à la maison ma salope? Non j’en suis sur, sinon tu ne chercherais pas à te faire sauter hein?” J’avais les joues empourprées…. force est d’avouer que son engin n’était pas canlı bahis siteleri forcément très long( quoique déjà plus que celui de mon mari ) mais surtout terriblement épais….et une paire de couilles volumineuses et tombantes…Mes yeux étaient rivés dessus…”C’est que….non…non j’ai pas ça chez moi, ça c’est certain” dis je en me passant la langue sur lèvres.”Ca se voyait depuis le début ma petite Sarah…tu as envie de queue…Tu as besoin de queue…et tu vas y avoir droit croit moi !! Dès que je t’ai croisé au magasin, j’ai sentit que tu étais une bonne petite femelle ! tu aimes ce mot femelle?””Oui…oui Jean Pierre””Bien !!! Tu es MA femelle” dit il en appuyant sur le mot “ma””Ouvre ta bouche !”Pas la peine de me le demander deux fois. J’ouvrai donc en grand ma bouche alors que Jean Pierre me saisissait par les cheveux et enfournait sa queue…. Il fit quelques va et vient puis la sortit et m’agrippant fermement, me passa sa queue et ses couilles partout sur mon visage…Je gémissait ouvertement, m’imprégnant de son goût et de son odeur….Puis il reprit ma bouche, une main tenant mes cheveux, l’autre sur mon cou et entreprit de véritablement me la baiser…. Je gémissait de plus en plus…quel délice…il m’étouffait avec, me laissant aucun choix que de subir…Et j’adorais cela….Je me caressais comme je pouvais en même temps….complètement détrempée….Ses mouvements se firent de plus en plus fort, puis au bout de quelques minutes, il ressortit un peu et posa son gland sur ma langue, à l’entrée de ma bouche grand ouverte…. et ce qui devait arriver arriva.Dans de grand râles il déchargea une bonne dizaine de jets de semence….onctueuse, abondante…Il était encore un inconnu pour moi, mais je pouvais m’en empêcher…Et le regardant dans les yeux, j’avalais avec gourmandise…allant jusqu’à récupérer les gouttes sur sa queue….la nettoyant de fond en comble….il ne débandait pas!”Hmmm Sarah, ma belle salope, ma femelle mariée….tu avais soif à ce que je vois!! mais je n’en ai pas finit avec toi!!La suite et fin prochainement…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir