Géraldine tome 2-Chapitre 28

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Géraldine tome 2-Chapitre 28Chapitre 28- Cuisson à « feu doux »« Je vois que seule une de vous a été «sage» ” Dit la préceptrice en poussant les bananes plus profond dans l’anus de Géraldine, tout en caressant la tête de Slutty .“ – MMMMMMMPPHHH !!! IIIIIIHHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Gémit la « petite dinde » soumise, en « croquant » à pleines dents dans la pomme qui lui obstruait la bouche.“ – Allez debout, petite Slutty, que l’on te fasse toute jolie pour ton futur propriétaire ! ” Ordonna Ambre, en tirant la laisse de la soumise pour la mettre debout“ – MMMMMMMPPHHH !! Mmmpphh… ” PLeurnicha la pauvre Slutty, baissant ses yeux  remplient de larmes sous les mots sans équivoque sur son avenir.“ – Vous avez besoin de nous Madame la préceptrice ? ” Demanda une des deux surveillantes, qui venaient d’arriver avec un chariot à roulette.“ – Oui ! Madame la directrice veut cette « petite dinde » en cuisson pour la journée !” Répondit Ambre, en montrant Géraldine entravée dans sa position boule.“ – MMMMMMMPPHHH !!!MMMMPPHHH !!! ” Couina Géraldine, en s’agitant dans ces entraves de scotch, ne sachant pas ce qui allait advenir d’elle.“ – Bien Madame, avec la recette habituelle ? ” Demanda la seconde surveillante, tout en se saisissant avec sa compagne de la pauvre « dinde » entravée.“ – Oui !! Et saisissez bien la ….Viande ! ” Ironisa la préceptrice, claquant une sévère claque sur une fesse de Géraldine, puis tirant Slutty à sa suite, pour l’emmener à son relooking. “ – MMMMMMMPPHHH !!!NAAAANNN !!! MMMMPPHHH !!! ” Geignit la soumise, en regardant Ambre et Slutty s’éloigner, tandis que les surveillantes la sanglait  sur son support roulant pour l’emmener vers son supplice inconnu .Malgré le court trajet, les plaisanteries sur sa future cuisson allèrent bon train.Les surveillantes  l’emmenèrent  dans la « CUISINE » comme l’indiquait la plaque, où trônait au centre une sorte de tourne-broche, au centre de deux larges plaques d’UV .Géraldine n’eut que le temps de comprendre en quoi consistait « la cuisson », que déjà deux autres surveillantes l’empoignait, et lui écartelaient les bras et les jambes en croix, remplaçant sa pomme par un très large gag-ball, et commençant à enduire son corps nu de crème.“ – MMMMMMMPPHHH !!! NANNNN !!! S’I OU’ PLAI !!! ‘AS ‘CA,  MMMMPPHHH !!! ” Supplia Géraldine, s’agitant et tirant sur ses entraves, en ayant reconnu l’odeur de la creme pour l’avoir subi lors de son baptême. “ – Tu peux couiner, tant que tu veux, petite dinde…Tu vas devenir chaude comme la braise !» Se mit à rire une des surveillantes, tout en badigeonnant allégrement d’un gros pinceau la chair de la pauvre soumise, insistant fortement sur ses parties intimes, ses seins annelées et ses fesses, que sa collègue comblait d’un plug vibrant gonflable.“ – MMMMMMMPPHHH !!! NANNNN, PI’IE !!!!!! MMMMPPHHH !!! ” Pleurnichait la soumise écartelée, ses yeux implorants la clémence des surveillantes, tandis que sa peau commençant à la chauffer.Mais la seule réponse à ces regards implorants fut d’avoir la tête couverte par une cagoule de latex noir épais muni de boucles, à laquelle furent raccordés un masque et un bâillon gonflable qui lui écartela rapidement la mâchoire. Puis on lui enfila une catsuit de latex noir, munie d’une multitudes de boucles de sangles, et pourvues d’ouvertures à fermetures éclairs pour ses mamelons annelés et pour son petit clito encagé et son anus dilaté par son plug .“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Gémit Géraldine, recommença de nouveau à se débattre,en sentant son corps écartelé être enfin décrocher.Mais elle fut bien vite accouplée à une barre verticale par  le système ingénieux des sangles et des boucles qui lui empêchaient tout mouvement, de ses pieds chaussés de ballets boots à sa tête cagoulée.Les surveillantes déposèrent ensuite la barre à l’horizontale sur le tourne-broche et mire la « rôtisserie » en marche, tout en tirant au sort laquelle allait surveiller la cuisson.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!  MMMMPPHHH !!! ” Hurla la « petite dinde », tant la chaleur de  la crème dont les surveillantes l’avait enduite devint rapidement insupportable sous sa peau de latex chauffé à blanc par les UV réglés au maximum.“ – Bonne cuisson, et pense à l’arrosage tous les quarts d’heure! ” Dit une des surveillantes à sa collègue qui devait rester à la surveillance, en claquant plusieurs fois violemment les fesses de Géraldine a l’aide d’une large spatule en bois qu’elle lui tendit.“ – MMMMMMMPPHHH !!! S’I OU’ PLAI !!!AAARRRGHHH !!!MMMMPPHHH !!! ” Couina la soumise embrochée, presque étouffée par son bâillon que venait de regonfler une surveillante comprenant sous bahis firmaları la volée de coups, ce que voulait dire le terme « arrosé ». Entendant le pas des surveillantes s’éloigner, Géraldine se mit à haleter dans des gémissements incessants sous la chaleur qui montait en elle, essayant de concentrer son esprit sur autre chose, surtout quand le gode gonflable se mit à vibrer en elle.Elle se mit  à penser à Slutty, qui devait déjà être entre les mains de Lyla.Mais le chemin de Slutty et de sa préceptrice avait croisé celui des « Jumelles » qui préparaient un nouvel atelier dans la salle « esprit d’ouverture », sous le regard inquiet des soumises déjà en cours, qui s’empalaient sur leur siège, et dont les formatrices n’avaient pas masqués les yeux volontairement pour leur faire monter la pression a la vue de leur nouvel atelier de travail.“ – Bonjour Ambre, déjà accompagnée ! ” Ironisa Sonia,en regardant avec envie Slutty au bout de sa laisse.“ – Désolé les filles, mais cette petite chienne a rendez vous avec Lyla pour être toute belle et désirable pour ce soir ! ” Répondit la préceptrice en caressant de sa laisse, le cul de la soumise  garni du maxi plug qui comblait son anus.“ – Tu sais que tu as une chance incroyable, petite Slutty….Lyla sera en retard, ce matin ! Laisse la nous , tu as sûrement d’autres occupations pour ce matin ! ” Répliqua Sonia, en se mordant la lèvre inférieure, tout en glissant sa main, où se trouvait peu de temps avant celle de Ambre.“ – Bon d’accord, je vous la confie, mais dés que Lyla est là, vous la lui remettez ! ” Ordonna Ambre, avec un petit sourire en coin, en tendant la laisse de Slutty à Sonia, et trounant les talons avec un petit regard en coin sur celle qu’elle abandonnait en si bonnes mains.En voyant le nouvel atelier qui commençait à prendre tournure, Slutty soupira en implorant la préceptrice du regard qu’elle croisa. “ – Viens par la petite privilégiée…..Tu vas être la première a t’installer sur « la poutre des plaisirs ” Dit Sonia, en attirant la Sissy dans la salle de cours.“ – MMMMMMMPPHHH !!! NANNNN !!!MMMMPPHHH !!! ” Gémit la soumise, en essayant de se rebeller, en voyant maintenant complètement le nouvel atelier de travail pour les soumises, dont Sofia fixait le dernier »obstacle ».L’atelier de travail était une sorte de poutre de gymnastique de 5 mètres de long de muni d’une quinzaine de godes de différentes tailles et formes, voir même vibrants qui grossissaient au fur et à mesure de l’avancé vers la fin de la poutre, pour finir par un gode en forme de cône de 30 cm de haut d’une largeur extrême à la base qui le faisait dépasser de la poutre.Il était gradué pour étalonner la qualité de la progression d’ouverture anale des soumises.“ – Tu râles déjà, petite chienne ! Sûrement parce que tu penses que tu n’auras pas le temps de tous les essayer ! ” Ironisa Sonia en lui claquant une fessée pour la faire avancer vers la poutre, tandis que la préceptrice tournait les talons avec un regard amusé.“ – Mais vu comment tu es déjà ouverte, petite Sissy, on va directement attaquer à mi-parcours  ! cela te fera moins long jusqu’au cône d’évaluation ! ” Dit Sofia, en caressant le large plug qui encombrait l’anus de Slutty, tandis que son autre main caressait le cône gradué.“ – MMMMMMMPPHHH !!!NANNNN !!!S’I OU’ PLAI, MA’AME !!! MMMMPPHHH !!! ” Pleurnichait la soumise, en essayant de se dégager de l’étreinte qui la retenait .“ – Je te sens rebelle, ce matin, petite Slutty ! Je pense qu’un peu d’aide te fera avancer « de ton plein gré » jusque là ! « Dit sévèrement Sonia, en tirant sur la laisse, tout en plaçant le visage de Slutty à quelque centimètres du cône extrême. “ – MMMMMMMPPHHH !!!NAAAAAANNNN !!! MMMMPPHHH !!! ” Geignit la Sissy, en voyant Sofia aller vers l’armoire qui renfermait tant de choses qui pouvait la convaincre, tandis que Sonia lui passait un harnais de sangles sous les aisselles, en lui reliant avec une large sangle, bloquant ses coudes l’un à l’autre dans le dos, presque à se toucher. “ – Le meilleur des conducteur pour faire avancer une soumise est l’électricité ! ” Dit Sofia, revenant vers la soumise, munie de plusieurs pinces crocodiles et de plaques d’électrodes.“ – MMMMMMMPPHHH !!! NANNN ,PI’IE , MA’AME!!! S’I OU’ PLAI !!!  MMMMPPHHH !!! ” Supplia la pauvre petite Slutty, qui épuisée par sa nuit attachée au lit à baldaquin de la Directrice ,éclata en sanglots.“ – Ohhhh !!!! Ne pleure pas, petite Sissy ! « Dit Sofia en caressant une des grosses larmes d’un doigt délicat, faisant ensuite glisser son long ongle manucuré sur le gag-ball de la Sissy dégoulinant de bave.     “ – MMMMMMMPPHHH !! Mmmpphh… kaçak iddaa ” Geignit la Sissy, ravalant ses larmes , plongeant son regard désespéré et implorant dans celui de la formatrice.“ – Cela risques de te déconcentrer, petite effrontée ! ” Dit  la formatrice, en riant , la caresse devenant une gifle, tandis que son autre main refermait une pince crocodile sur un des mamelons annelés de Slutty.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!  MMMMPPHHH !!! ” Hurla  Slutty, sous la morsure de la pince, tandis que déjà son deuxième mamelon subissait le même sort. Ses larmes se mirent à couler de plus belle, en comprenant que toute supplique était inutile.Sofia lui fixa ensuite des pinces aux oreilles, ainsi qu’a sa bague de chasteté, et l’anneau de son plug d’urètre, tandis que plusieurs électrodes furent placés sur ses fesses, ses cuisses, son ventre ainsi que sur sa poitrine, qui se soulevait à chacun de ses halètements d’angoisse.Le harnais de sangles passé sous ses aisselles fut fixé sur un axe à plafond.Après lui avoir retiré son plug sans ménagement, Sonia la  hissa a l’aide d’un treuil électrique au-dessus du huitième gode du parcours, et la redescendit.   “ – MMMMMMMPPHHH !!! IIIIIIHHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Gémit  la soumise, quand son anus tellement dilaté par  port de son plug extra large s’empala sans réel effort sur le gode, son harnais d’entraves la stabilisant dessus la faisant se retrouver en équilibre sur ses ballets boots, le gode seulement rentré de moitié,“ – Tu sais ce qu’il te reste à faire, petite salope ! Avale moi moi ça tout entier ! ” Ordonna Sonia , en actionnant gratuitement la télécommande électrique.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!  MMMMPPHHH !!! ” Couina la pauvre  Slutty, le hurlement de douleur de son corps traversé par la décharge à peine étouffé par son gag-ball. Les électrodes de ses fesses lui faisant se contracter ses muscles autour du gode qui la comblait. Elle secoua la tête négativement, non pas qu’elle ne voulait pas s’empaler ,mais juste pour que Sonia n’actionne pas plus la télécommande.“ – Non !!!Tu vas descendre ton cul de petite salope sur ce gode comme je te l’ordonne ! ” Ordonna la formatrice, en actionnant une nouvelle fois le bouton qui contrôlait la soumise, tandis que les sangles qui la maintenait en équilibre se relâchaient “ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!  MMMMPPHHH !!! ” Supplia la petite soumise, en fléchissant sur ses cuisses, pour descendre sur le gode, qui se mit à vibrer et à bouger dans son anus dilaté, tandis que Sofia appuyait de nouveau la télécommande, hilare . “ – Voila ! Tu vois quand tu veux ! Bouge moi ton petit cul, malgré que je sais que tu aimerais une vraie queue en toi ! ” Dit Sofia, en reprenant son sérieux, tout en remettant une nouvelle onde de choc qui irradia dans le corps tremblant de la pauvre Slutty.“ – MMMMMMMPPHHH !!!AAARRRGHHH !!!‘UUIIII ,MA’AME!!! MMMMPPHHH !!!” Couina la Sissy, les yeux plein de larmes, tout en commençant de s’agiter comme on le lui demandait sur le gode qui vibrait de plus en plus vite, exerçant une forte pression sur sa prostate, excitant son pauvre clito, où les pointes de sa bague s’incrustaient dans sa chair.Elle se mit à penser a Géraldine, sa compagne d’infortune.La souffrance était de mise pour Géraldine, son cul et ses cuisses étaient en feu après les terribles volées de spatule en bois qu’elle avait déjà subi. La surveillante prenait grand soin de sa cuisson, et avait eu l’idée « superflue » de lui agrémenté ses mamelons dégagés de sa catsuit de latex entrouverte, par des pinces japonaises lourdement lestées, ayant fait de même avec le clito bagué et le petit matériel inutile de la « Dinde ».De ce fait, à chaque tour de tourne-broche, les poids retombaient sèchement exerçant une pression intense sur chaque endroit mordu par les pinces japonaises, arrachant a Géraldine des cris et des pleurs étouffés par son bâillon.“ – Alors, petite Dinde, la cuisson te plaît….Pas trop chaude ! ” Ironisa Ambre, qui en bonne préceptrice, venait prendre des nouvelles de petite soumise en éducation, tout en gonflant un peu plus le bâillon gonflable qui obstruait la bouche de la pauvre Géraldine, arrêtant également le tourne –broche dans la position, où les pinces étaient le plus pendantes.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!MMMMPPHHH !!! ” Couina  la petite Dinde, ses mamelons et ses couilles étirées par les poids.“ – Je vois que vous avez garnie cette petite Dinde ! Et ses petits poids sont parfaites pour  « épicer » la tendre chair d’une petite dinde comme toi ”  Dit Ambre, actionnant cette fois la poire de gonflage du plug, tout en faisant se balancer toutes les kaçak bahis pinces et leur pesant lest, prenant le pinceau enduit de crème.  “ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! NAAAANNN ,MA’AME! PI’IE !! MMMMPPHHH !!! ” Hurla la pauvre Géraldine, son bâillon l’étouffant en partie, en sentant le pinceau enduire de nouveau ses mamelons déjà en feu.Son esprit et son corps étaient bouillants, la surveillante l’ayant abreuvé tous les quarts d’heure par une canule d’une boisson dont le gout et l’effet ne faisait aucun doute. Son pauvre clito emprisonné et meurtri par sa bague a pointes en était la preuve, et subissait à son tour quelques coups de pinceau.Elle se remit à penser à Slutty, et à leurs « plaisirs » de soumises partagés.De son coté, Slutty avait eu fort à faire, après plusieurs décharges de rappel à l’ordre, elle avait du s’agiter de plus en plus sur les godes, pour les enchaîner sans relâche, tandis que les muscles de ses cuisses la brûlaient, tellement ils étaient fatigués et soumis aux impulsions.Son anus était maintenant empalé sur une sorte de large gode représentant un cucurbitacée de latex d’un copieux volume, mais qui était aussi le dernier obstacle avant le cône gradué. En le réalisant dans un moment de lucidité, Slutty fut prise de panique, et arrêta de s’agiter sur le gode.“ – Ohhh !! Tu veux déjà passer à la suite, et savoir de combien tu t’ouvres, petite chienne curieuse ? ” Demanda Sonia, la télécommande en évidence, tandis que le palan la déjà remontait pour finir son « parcours ».“ – MMMMMMMPPHHH !!! NANNN !!! MMMMPPHHH !!! ” Supplia la petite Slutty, en recommençant a s’agiter dans ses entraves tandis que son anus dégoulinant se décollait du gode, le regard désespéré sur son avenir proche.“ – Ahhhh !! Mais tu es là, petite coquine ! ” Dit Lyla , plantée dans le cadre de la porte de la salle de cours, en regardant le palan s’avancer vers le bout de la poutre.“ – Ohhhh…Lyla…Déjà là ! ” Dit Sonia, avec un petite air déçu en arrêtant le cul dilaté de la soumise en suspend au-dessus du cône évaluateur.“ – Et oui, les filles, désolé de vous enlever cette « demoiselle en détresse »…Mais je dois en faire une jolie Sex Doll ….Prête e l’emploi ! ” Répondit Lyla, sur un ton ironique, tout en prenant la télécommande des mains de Sonia, pour sortir Slutty de l’axe de la poutre.“ – Mais tu reviendras bientôt, nous voir ,petite Slutty….Je me chargerais de mesurer tes compétences !” Dit Sonia , sur un ton qui ne laissait aucune équivoque sur son sort lors de la prochaine visite dans son cours, tout en retirant les électrodes et les pinces ,sans aucun ménagement .“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Couina  la petite Sissy, à cette douce annonce, mais qui pour le moment avait les yeux pleins de gratitude envers Lyla, sa sauveuse.Lyla entraîna Slutty à sa suite vers sa salle de cours, et l’installa confortablement sur une chaise roulante munie d’un gode bien moins confortable que ceux de la poutre, et qui offrit ainsi à Slutty un repos bien mérité. Sur la coiffeuse devant elle, il y avait toute un tas d’accessoires et de maquillage divers qu’elle connaissait des cours précédents, mais elle remarqua une petite boite, inconnue d’elle.“ – Tes yeux larmoyants vont bien aider à leur tenue ! Au moins, tu pourras les garder longtemps, le temps de faire connaissance avec ton futur propriétaire ! ” Dit Lyla, en s’emparant de la boite pour en sortir deux lentilles de contact rose, et qui malgré la longueur de ses ongles, lui appliqua la première avec dextérité.“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Gémit  la Sissy, prise de panique, en se retrouvant instantanément  aveugle d’un œil, tandis que la rapidité d’application de Lyla pour la deuxième lentille eu raison de sa vue.“ – Voila qui est parfait…..Plus qu’a m’occuper du reste, je vais d’abord t’emmener prendre un bain de douceur, puis te maquiller, te faire les ongles, et enfin t’habiller comme la jolie Sissy Slut que tu es ! Je vais te pomponner pour la journée, pour faire de toi une parfaite Sex Doll, qui sera l’attraction primordiale de la soirée de notre vente d’esclaves….Et pense à ta copine de jeu ,qui n’a pas autant de chance que toi…Je viens de croiser Ambre, il parait que sa « cuisson » se passe très bien !” Murmura Lyla à l’oreille de la soumise, en commençant de pousser la chaise roulante vers la salle »LAVEMENTS ET NETTOYAGE DIVERS », tandis que les roues se mirent à actionner en même temps l’axe rotatif du gode qui pénétrait Slutty.    “ – MMMMMMMPPHHH !! Mmmpphh… ” Geignit doucement  la future Sex Doll, dans un soupir de résignation, en sentant le gode commencer des va-et-vient dans son intimité, tout en pensant au supplice que devait endurer Géraldine, qu’elle aurait aimé auprès d’elle.C’est ainsi que continua de se passer la journée de deux petites soumises.Entre “fraîche” cuisson et “chaud” bain moussant.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir