De relation mere-fils à amants (24) Histo

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

De relation mere-fils à amants (24) HistoAu final le réveillon se passerait bien à la maison et je devais recevoir 6 à 8 potes de sport. Je n’avais aucune idée de ce que pourrai faire maman dans cette ambiance. Encore dans nos vacances, nous avons décidé de faire un gros apéro dinatoire, un punch avec des tonnes de petit truc, gâteau, canapé, tomates………. La veille nous sommes allés faire toutes les courses et avons commencé à préparer cette soirée. Le matin du 31 nous avons fait un bon gros dodo puis avons terminé la préparation du « repas » et un peu de déco. Finalement nous nous sommes affalés en milieu d’après-midi devant le TV.Vers 18H30 je suis partie me prendre une petite douche et me changer pour la soirée. Une petite demi-heure plus tard je suis descendu. Maman avait mis sur la table tout ce qu’il fallait pour la soirée.-Cela te va mon cœur ? me dit-elle.-Super.-Bon et bien maintenant c’est à moi de me préparer, je ne peux pas rester ainsi. Je te laisse faire l’accueil de tes amis et j’arrive.Elle me déposa un petit bisou sur les lèvres et se dirigea vers l’étage. Vers 20H les premiers arrivaient. Une petite demi-heure plus tard tout le monde était là, nous étions 9 et nous attendions l’arrivé de maman. Une petite dizaine de minutes plus tard je l’entendis descendre les marches. Au son émis je compris qu’il y avait de bien jolis talons mais la suite allait réserver encore bien des surprises.Compte tenu de notre installation je fus le premier à apercevoir maman qui s’était arrêtée quelques seconde avant d’entrer et oups…. Elle était effectivement montée sur des escarpins talons aiguilles noirs, bas noires avec un robe moulante pourpre qui lui arrivait mis cuisses et sous laquelle on pouvait deviner des attaches de porte jarretelle tellement elle était serré Le haut était aussi ajusté, ses seins remontés dans un sous tif pigeonnant le tout dans un grand décolleté carré. A cette vue je restai un peu sans voix, il y a avait dans la pièce du lourd et un telle tenue ne passerai pas inaperçue.Quelque seconde après elle fit son entrée avec un large sourire en disant :-Bonjour à tous, excusez-moi de ce petit retard mais bon c’est un truc de fille cela.Elle fit effectivement son petit effet, quelques un restèrent baba à la mater et d’autre lui répondirent. Exprès elle fit la bise à tous histoire de bien montrer ses nichons à chacun. Le ton été donné mais comment cela pouvait il finir ?À la finale maman s’assied dans un fauteuil et je servi un premiers petit verre a chacun et nous attaquions la soirée. Les discussions attaquèrent évidement autour de vacances car le bronzage ne maman ne passait pas inaperçue. Finalement l’ambiance fut rapidement enjoué chacun ayant aussi des souvenir de vacances un peu sympas ou bien des envies de vacances…… Nous avons alors attaqué le buffet que nous avions préparé, chacun y allait de ses petits compliments.De son côté maman faisait comme si de rien était, elle s’était mêlée à la troupe et je trouvais cela sympa. De mon côté je regardais mes potes reluquer ma mère et certains ne se gênaient vraiment pas et je trouvais cela assez amusant, flatteur et même excitant.Il était maintenant près de 22h et nous arrivions au dessert agrémenté d’une petite coupe de champagne pour finir cette superbe année et en attaquer une autre. C’est ce moment particulier que choisie maman pour lancer une première banderille. Elle surprit son voisin les yeux dans son décolleté. Tout sourire, elle le fixa, se pencha encore un petit peu plus vers lui et lui dit.-Comment trouves tu ce que tu vois ?Il rougi et ne sut que répondre. Cette première lame fit baissier le volume de la discussion et les regards se focalisèrent vers maman. Au bout de quelques instants elle prit les bords de son décolleté, tira sur sa robe et libéra ainsi sa fière poitrine comprimée dans son soutien-gorge noir. On pouvait maintenant entendre un mouche voler dans la pièce mais maman repris la parole.-Je pense que comme cela c’est encore mieux…..que penses-tu de ce que tu voix ?Il n’y eu aucune réponse et son voisin lui était rouge écarlate, ce qui en fit rire certains. Toujours en le regardant elle lui dit :-Et bien comme tu ne sembles pas pouvoir me répondre je vais vérifier l’effet que cela as sur toi.Elle posa canlı bahis alors la main sur son avant-bras, il semblait comme pétrifié. Elle poussa alors l’exploration et arriva sur sa cuisse. Tout en continuant à le fixer sa main remontait maintenant le long de sa cuisse pour arriver à son entre jambe. Maman esquissa un petit sourire.-Vu ce que je sens je pense que la vision ne te laisse pas indifférent.Tout le monde avait maintenant les yeux braqués sur le spectacle de maman avec les nichon a l’air et en train de caresser le bas ventre de son voisin immédiat. Alors, elle se leva et agenouilla devant. Ses mains lui écartèrent les genoux de manière à pourvois passer le bassin et se rapprocher de lui. Elle plaça les mains sur ses cuisses et repris ses caresses.-Ce n’est pas le tout mais toi tu te rince la vue et moi je fais ceinture, lui dit-elle.A ce moment, elle prit le haut de son pantalon à une main et entrepris sa braguette. Puis sa main s’immisça dans son pantalon. Elle caressa son membre. Après quelques caresses, elle entreprit de le libérer de son étau. Avec ses mains expertes, en deux temps trois mouvements il eut une fière bite à l’air.-Et bien maintenant je suis sûr de l’effet que cela te procure et cela me plais aussi, j’aime bien un membre bien les membres bien dure, lui dit-elle en commençant lentement à le masturber.-Tu aimes les pipes lui demanda-t-elle ?Il ne parvint pas à répondre qu’un pauvre : Euh……….-Laisse-moi faire, lui dit-elle en commençant à rapprocher sa bouche de sa queue.Elle passa alors lentement sa langue de la base de son membre en remontant vers le gland, avant de prendre ce dernier en bouche et commencer une lente fellation. Personnellement je regardais tous les potes qui étaient incrédule du spectacle qui se déroula sous leurs yeux. Maman pompait maintenant énergiquement la queue et fini par prendre en bouche des décharges de foutre qu’elle avala jusqu’à la dernière goutte avant de se redresser.-Merci dit-elle en le fixant droit dans les yeux.Elle se déplaça alors en face de son voisin et lui dit :-Et toi alors ?Spontanément il la laissa passer entre ses cuisses et elle repris alors le même cérémonial avant d’attaquer sa seconde fellation qui se termina par le même résultat. Puis un troisième. Alors elle se tourna vers moi et me dits :-Tu peux me servir une petite coupe car le foutre commence à me coller partout.Je lui préparais cette petite coupe qu’elle but au ¾ avant de se diriger vers le suivant. Elle pompa alors les deux suivants qui ne demandèrent pas leur reste. Elle arriva alors devant moi. Elle finit sa coupe de champagne et me dit :-Ils sont sympas tes amis, j’aime bien vos soirées. Mais bon toi tu n’as pas le droit tu es mon fils cela ne serai pas bien, avec un large sourire.Elle se dirigea alors vers le suivant qui était super timide. Le même scénario se déroulai, mais, elle trouva une queue toute mole…elle le regarda et lui dit :-Et bien, tu ne me trouve pas excitante.-Si mme mais….-Je vois un grand timide.Elle posa alors ses mains sur ses seins et commença à se caresser. Au bout d’un moment elle lui prit les mains et vint les plaquer sur ces seins.-Tu as déjà eu de gros nichons comme cela en main, lui demanda-t-elle ?-Non, dit-il.-Et bien profites en moi, fait toi plaisir et je pourrais alors m’occuper de toi.Elle reprit ses caresses autour de son sexe qui finalement commençait à prendre vigueur pour la plus grande joie de maman. Lorsqu’il fut bien dur, maman le fixa de nouveau et lui dit :-Allez, a moi maintenant d’œuvrer, laisse toi faire..Elle se pencha alors, pris son sexe en bouche et attaqua une fellation. Il ne devait pas être habitué à ce genre de traitement car à la moindre insistance de maman il mon tai dans les tours. De son côté, pour profiter au maximum, maman le laissai redescendre puis elle reprenait sa besogne. Mais au bout d’un moment elle ne stoppa pas ses caresses et il lui expédia immédiatement en fond de gorge de grosses salves de foutre qu’elle avala goulument. Il restait alors quatre potes qu’elle suça patiemment un à une jusqu’à leur extirper une éjaculation buccale. Arrivée à la fin du tour elle reprit une petite goutte de champagne. Il n’y avait pas beaucoup de bruit dans la maison, certains avait encore la bite bahis siteleri à l’air, d’autres était rhabillé mais chacun profité de ce moment et surtout de s’être fait pompé par une mature bien chaude et délurée.-Alors les garçons, cela vas mieux, demanda-t-elle ?Elle eut des biens, pas mal en retour.-Pour vous cela vas mais bon pour moi, dans l’état ou vous m’avez mise je ne rester comme cela, lança-t-elleTout le monde était de nouveau médusé. En un tour de main elle fit sauter la robe pour se retrouver au milieu de cette troupe de mec en sous tif, prote jarretelle et escarpin. Elle passa à côté de la table de la salle, ouvrit la soupière et la retourna. Tombèrent sur la table des capotes et du gel. Elle revint alors et s’assied sur un fauteuil en écartant les cuisses vers l’assemblé et dit en se passant un doigt sur la vulve.-Je suis chaude et trempée comme une chiennes. Tout ce que j’ai envie c’est de ma faire enfiler alors si le cœur vous en dit mon entre cuisse vous attend pour une bonne baise.Chacun regardai son voisin mais personne ne bougeai. Alors elle remit une couche.-Alors, il n’y a pas de d’amateur pour me mettre venir fourrer sa queue au chaud, me baiser et me faire jouir ?Finalement Marc, un ami de longue date, se leva avec une petite gaule. Il prit un préservatif et vint devant maman qui reprit sa queue en main pour finir de lui donner une bonne dureté. Lorsqu’elle fut satisfaite de son œuvre elle lui enfila le préservatif puis se pencha légèrement en arrière pour présenter à la sailli son intimité sur le bord du canapé. Il se mit à genoux et vint plaquer son gland sur la vulve de maman qui le fixait droit dans les yeux et lui dit :-Vas-y, prends-moi.Il n’eu aucune peine à entrer dans son intimité et à y pénétrer profondément. Il commença pour le plus grand plaisir des deux à la pistonner sous le regard médusé mais de plus en plus excité des autres. Ses coup de boutoir devenaient plus violent et faisait ballotter les nichons de maman qui avait passé ses jambes autour de sa taille.Dans l’assistance d’autre commençait à être bien excité par le spectacle et les queues commençaient à durcir. Un autre pote se leva alors, pris une capote et se l’enfila sur la bite avant de se diriger vers maman. Voyant cela Marc besogna virilement maman qui maintenant gémissait et il se retira. Le second vint prendre sa place et enfila maman qui de nouveau se faisait défoncer.Finalement, tout le monde se mis à poil et pris une capote. Allongée sur le fauteuil maman gémissait sous les coups de boutoir de ses amants successifs qui lui passait entre les cuisses sans discontinuer. Cette tournante lui donnai un large plaisir. Chacun venait la pilonner à grand coup de rein pour lui exploser la chatte. Ses cris ne faisait qu’encourager ses amants d’un soir, certains finissait par décharger dans la capote puis repartait pour reprendre des forces avant de revenir la fourrer.Au bout d’un moment elle repoussa son amant et l’invita à s’allonger. Il se mit alors au sol sur le dos. Maman se mis à genoux, attrapa la verge et s’enfila à fond sur cette dernières. Dans des feulements de sa gorge elle montait et descendait sur ce membre. A un moment elle s’empala totalement sur le membre et commença une lente ondulation du bassin. Puis elle regarda ses amants et leur dit :-il n’y en a pas un qui veut me mettre sa queue dans le cul en même temps, j’aime bien avoir une que dans chaque trou.Sans se faire prier, un de ses amants lui donna le gel anal. Elle commença a manuellement se préparer l’anus et lorsqu’elle fut prête elle invita son amant à y venir. Il vint se placer sa queue sur le cul de maman, puis le gland à l’entrée de son anus. La résistance fut bien limitée et dans un râle de maman sont gland perfora sa rondelle. Maman était maintenant prise par deux amants qui la pilonnaient tour à tour ? Tout son corps était en émoi, ses nichons ballottaient dans tous les sens. Ses amants finirent par décharger de nouveau. Elle les laissa sortir puis regardant les autres elle dit :-J’en prendrai bien deux autres.Rapidement elle eux de nouveau deux bite bien dur au fond de ses orifices et le pilonnage en règle repris. Elle jouissait maintenant non-stop ce qui ne faisait qu’électriser ses amants qui la pilonnai encore bahis şirketleri plus virilement.Il y eu une troisième puis une quatrième et enfin une cinquième prise en sandwich au bout desquelles elle ne faisait plus qu’orgasme sur orgasme avec des orifices complètement béants et exploses. De leur côté mes potes avait les couilles un peu vides….. Il était maintenant près de 23H. Chacun s’est assis, nous avons repris un petit rafraîchissement et quelques gâteaux pour reprendre de forces tout d’abord dans un grand silence puis les discussions reprirent sur des sujet maintenant bien graveleux et au-dessous de la ceinture.Maman de son côté soufflai un peu, cela faisait deux heures qu’elle se faisant pilonner non-stop par une meute de jeunes hommes en pleine force de l’âge mais, cela semblai la ravir.Les discussions durèrent jusqu’à minuit ou tout le monde se souhaita une bonne et heureuse année. Nous reprîmes un petit verre pour arroser cela. Maman put constater qu’un ou deux avait de nouveau une belle virilité entre les cuisses. Elle attrapa un préservatif et vint s’assoir sur les genoux ou une queue recommençait à bander. Elle prit le membre en main et commença à le caresser. Le résultat ne se fit pas attendre bien longtemps. Elle déroula alors une capote sur le membre, se mis en corps à corps avec son amant et descendit s’empaler sur son membre turgescent. Elle commença alors à monter et descendre sur la colonne de chair. De nouveau tous les regards étaient braqués sur elle. Certain commençaient à se prendre la bite en main pour rebander. Voyant cela elle leurs dit :-Y en a pas un qui viens me prendre le cul ?Sitôt demandé, sitôt fait, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire elle avait de nouveau une bite dans chaque trou. Ses amant la pistonnait bestialement, lui pétrissait les seins. De nouveau ce fut un défilé dans ses trous. Dès qu’un éjaculait il était remplacé par un autre. Elle se fit défoncer de nouveau non-stop pendant une bonne petite heure.Lorsque tous furent un peu a bout, elle embrassa tout le monde et s’éclipsa. Mes potes commencèrent alors à partir et au bout d’une petite demie heure je me retrouvai seul en bas dans le salon ou je me servi une dernière petite coupe avec un ou deux petits gâteaux sucrés qui restaient.Quelques secondes plus tard j’entendis maman descendre les marches. Elle apparut dans l’encadrement de la porte. Elle était souriante, bien remaquillée et portait en tout et pour tout une petite nuisette rouge transparente. Elle vint se mettre à genoux devant moi, m’exhibant sa lourde poitrine, posa ses mains sur mes genoux pour les écarter. Puis ses mains se dirigèrent vers mon membre qu’elle libera rapidement avant d’entamer une lente masturbation.-Ca va mon cœur, me demanda-t-elle avec un large sourire ?-Très bien, merci et toi ?-Moi parfait j’ai la chatte et le cul en feu car je viens de me faire dépouiller par une bande de jeunots en ruts alors quoi de mieux pour finir et démarrer cette nouvelle année.-J’ai vu ca.-Cela t as plu ?-Plutôt.-Plutôt jaloux ou excité à l’idée de voir sa mère ainsi prise ?-C’est étrange, ni l’un ni l’autre. Je pensais être jaloux mais j’ai juste ressenti un sentiment de bonheur en te voyant prendre ton pied.-Je t’adore mon cœur, si j’avais 20 ans de moins il faudrait qu’on se marie.Elle baisa alors la tête, pris mon membre en bouche et attaqua une langoureuse fellation. Sans bouger j’admirai son magnifique corps se trémousser, sa langue me faisait plus qu’un avec mon gland. Elle releva la tête et me dit-Je pense que tes copains non plus ne sont pas près d’oublier ce nouvel an ?-C’est clair, ils ont des souvenir pour l’année lui répondis-je.Elle vint alors s’assoir sur mes cuisses. Ma colonne de chair trouva rapidement l’entrée de sa vulve toute humide qui finit par l’accueillir profondément. Nous nous sommes retrouvé corps à corps à nous sommes embrassé tendrement comme des amoureux. Elle ondulait des hanches sur mon membre dur comme un roc. Malgré la douleur elle était au comble de l’excitation, sa chatte était dégoulinante. Elle commença à avoir de petite contraction qui eurent raison de ma résistance et je lui envoyai alors de grandes salves de foutre bien gland au plus profond de son intimité. Nous avons eu un violent orgasme en commun nous laissant pétrifier l’un dans l’autre.Après de langoureux baisers et caresses nous nous sommes dirigés vers le lit ou nous avons de nouveau fait l’amour avant de nous endormir dans les bras l’un de l’autre.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir