Un séjour inattendu et la rencontre avec une lesbi

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Un séjour inattendu et la rencontre avec une lesbiNous avions, mon épouse et moi, loué un appartement dans un immeuble sur la plage vers Malaga en Espagne. Nous étions installés depuis deux jours quand on a frappé à notre porte. J’ai enfilé un pantalon pour cacher ma nudité et mes coups de soleil puis j’ai ouvert et ce que j’ai vu tout de suite, ce sont les valises, énormes, devant notre porte puis un type et une femme avec d’énormes nichons et enceinte jusqu’aux yeux, blonds tous les deux.Ils ont commencé par me baragouiner dans une langue que j’ai imaginé être du hollandais ou du flamand ou de l’allemand et je leur ai dit que je ne parle que le français et le type m’a parlé dans un français approximatif mais j’ai bien compris qu’il disait qu’on occupe l’appartement qu’ils ont loué et je lui ai demandé son titre de location.C’était bien le numéro de notre appartement qu’il y avait dessus. Panique. Mon épouse nous rejoint et je lui explique la situation mais elle a toujours été plus cool que moi et elle commence par dire au couple d’entrer puis elle leur sert un rafraîchissement et pendant qu’ils ont leur nez dans leur verre, elle téléphone à l’agence et elle s’explique avec eux.- Quoi ! Vous vous êtes trompés, hurle mon épouse ?Elle est d’origine espagnole mais elle a la bonté de toujours parlé en français devant moi. Elle s’empare du titre de location.- Quatre-vingt-seize, pas soixante-neuf, hurle mon épouse !Elle discute encore un peu puis elle demande les clés au type et elle essaie en vain de les faire entrer dans la serrure de notre porte puis elle se tourne vers lui :- Vous, soixante-neuf !- Ach ! Soixante-neuf, lui répond le type ? Good ! Good, soixante-neuf ! Darling !La femme s’est extraite du fauteuil et elle a suivi son mari et mon épouse à poussé la servilité jusqu’à me dire de les aider à porter leurs bagages et une fois devant le numéro soixante-neuf, le type a mis la clé dans la serrure.- Ach ! Soixante-neuf ! Good, m’a-t-il fait avant de disparaître dans l’appartement !- Ach, soixante-neuf ! Good, m’a aussi fait la femme avant de disparaître elle aussi. Elle a claqué la porte et je me suis aperçu que ces deux imbéciles avaient laissé leurs valises dans le couloir et j’ai frappé.- Ach, m’a fait le type ?- Les valises ! Suitcase ? Bagage ?J’ai dit tout ce dont je me souvenais avoir lu au dessus des tapis roulants à bagage dans les aéroports et le type a fini par comprendre. Il a pris ses valises et avant de refermer la porte, il s’est tourné vers moi :- Good, soixante-neuf ! Good !Je suis retourné à ma chambre. Ma femme m’y attendait et je lui ai raconté la suite de l’histoire.- Ach, soixante-neuf ! Good, lui ai-je répété.- Tiens, il y a longtemps qu’on n’a pas fait un soixante-neuf, m’a répondu ma femme ! Ça te dirait ?Il est vrai que ces derniers temps, je ne la prenais plus qu’en levrette parce qu’elle avait envie que ça soit plus rapide.- Moi, j’aime bien voir pendre tes nichons, lui ai-je répondu !Elle n’avait jamais eu de très gros nichons mais ils étaient longs et pointus et j’aimais bien les prendre par en dessous et les pousser en avant comme si ça risquait de les allonger encore plus.On est allés sur le lit et après quelques caresses, on s’est mis en soixante-neuf mais je préférais lui relever les jambes pour la lécher comme le font les gouines et on s’est vite arrêtés et ma femme s’est mise à quatre pattes. Je me suis enfoncé.- Elle est enceinte où elle est obèse, m’a demandé mon épouse ? En tout cas, elle a une sacrée paire de nichons !- Tu crois que c’est des tuzla escort vrais, lui ai-je répondu ? Ou c’est du silicone ?- Baise-moi ! Dépêche-toi, m’a interrompu mon épouse ! J’ai faim et on va rater le buffet !J’ai tiré mon coup en cinq minutes. Mon épouse m’a dit qu’elle avait joui mais je n’étais pas dupe. Elle a ajouté qu’il faut toujours que je lui mette la dose puis elle s’est lavée.- Pourquoi faut-il que ce soit toujours nous les femmes qui recevons et pas l’inverse ? Si on avait un clitoris aussi gros que vos bites, on pourrait vous enculer !Elle a enfilé sa robe et nous sommes descendus dîner. Le couple qui avait voulu nous piquer notre appartement était lui aussi dans le restaurant, à quelques mètres de nous.- Tu parles d’un étal, m’a fait mon épouse !Je me suis retourné et j’ai vu que la femme avait changé de robe et qu’elle avait un énorme décolleté et sa poitrine se mettait à bouger à chaque mouvement qu’elle faisait. Ma femme m’a pris la main dans la sienne et elle m’a dit que ça me plairait et je lui ai répondu que j’aimerai bien plonger ma bite dans ce décolleté pour y déposer ma semence.- Toujours aussi cochon, m’a-t-elle répondu ! Ça ne te suffit pas de me la faire avaler ?Il me faut raconter que la première fois que je lui avais fait ce cadeau nous étions encore fiancés et qu’il ne nous restait plus que quelques semaines avant de nous marier. Elle m’avait traité de tous les noms et elle avait presque tout recraché sur sa robe, mais j’avais persévéré et ce n’était plus un problème pour lui faire avaler et puis si je lui en avais mis sur le visage, elle le ramassait avec son index et elle le mettait dans sa bouche mais un jour, elle avait voulu que je goûte moi aussi et elle m’avait fait jouir dans un verre à liqueur que j’avais dû vider.Le couple est parti du restaurant avant nous. Nous avons regagné notre chambre. J’avais envie de dormir et je venais d’éteindre la lumière quand ma femme m’a dit de la rejoindre sur le balcon.- Regarde, m’a-t-elle dit en me tendant les jumelles !J’ai regardé où elle m’avait dit et j’ai vu le couple, complètement à poil sur leur balcon, la poitrine monstrueuse étalée sur le ventre rond puis le mari est venu derrière son épouse pour lui travailler les seins, comme une sorte de massage mais ce n’était pas fini. La femme s’est penchée en avant et elle a appuyé son front sur ses bras croisés, appuyés sur le balcon et il l’a prise par derrière. Je matais avec la paire de jumelle mais ma femme voulait regarder elle aussi et je devais partager. Les seins de la femme branlaient comme des cloques sous les coups du sonneur. Le type n’arrêtait pas, en avant, en arrière et j’avais l’impression d’entendre claquer son ventre sur les fesses de son épouse.A un moment, il s’est reculé et j’ai vu sa bite mais ma femme avait les jumelles.- Putain, m’a-t-elle dit, tu devrais en prendre de la graine ! Il est monté comme un âne !Elle n’exagérait pas mais la femme avait plié les genoux et le type semblait avoir des problèmes à se renfoncer.- Il l’encule, a fait mon épouse !Il n’y avait aucun doute mais au bout d’un moment, la femme s’est agenouillée et le type a joui sur son visage. Elle avait tendu la langue pour recueillir le plus possible de semence. Après, elle s’est relevée et ils se sont roulé un patin.- Qu’es-ce que tu penses qu’il lui dit, m’a demandé mon épouse ?- Je sais pas ! Grosse pute ?- Tu m’as traitée de salope, mais jamais de grosse pute, m’a fait mon épouse !- Parce que tu n’es pas si grosse que ça, lui ai-je répondu !- Alors, traite-moi tuzla escort bayan seulement de pute, a insisté mon épouse !- Ça te plairait, lui ai-je demandé ?- Si c’est pour me dire que tu m’aimes…- Alors, t’es une pute, lui ai-je répondu !- Je n’ai pas entendu, m’a encore dit mon épouse !- Tu es une pute !- Maintenant, j’ai compris mais pour m’avoir, tu vas devoir me payer, m’a-t-elle répondu et elle est allée se coucher. Je l’ai rejointe et je lui ai demandé si elle était sérieuse.- Bien sûr que si, m’a-t-elle répondu ! Chaque fois que tu me traiteras de pute, tu devras me payer pour mes charmes !Je n’en revenais pas.- Tu sais très bien que je t’en fais plus que ne t’en ferait une putain, a ajouté mon épouse ! Je vais te faire bander !Elle a bien essayé mais ce soir-là, elle n’a pas pu réussir. Le lendemain après-midi, nous sommes allés à la plage. C’était une plage privée et on pouvait faire du nudisme et c’était ce qu’on avait toujours fait puis le couple de la veille est arrivé et, eux aussi, se sont déshabillés à dix mètres de nous ?- Il lui a bien mis dans l’anus, m’a dit mon épouse ! Elle a le trou du cul en chou-fleur !Je n’ai pas pu regarder parce que la femme s’était assise sur sa serviette puis elle s’est allongée et il n’est plus resté que son gros ventre puisque ses seins avaient disparu dans le creux de ses bras. Quelques minutes plus tard, son mari s’est penché sur elle et il a mis sa main entre les cuisses de sa femme et je n’ai eu aucun doute qu’il la masturbait. Je l’ai dit à mon épouse qui m’a répondu que je ne lui ai jamais fait sur la plage et il a bien fallu que je le lui fasse. Elle n’a pas tardé à me demander de la faire jouir mais je lui ai demandé de me dosser sa main et c’est avec ses doigts que je l’ai masturbée jusqu’à ce qu’elle ait un orgasme.Quand je me suis retourné, le couple s’était séparé puis le type s’est agenouillé près du visage de son épouse et il s’est fait sucer jusqu’à ce qu’un des responsables de la plage vienne les prévenir que c’est interdit et ils ont arrêté.On n’avait plus que quatre jours de vacances dans cet endroit et je discutais avec mon épouse de ce qu’on avait à faire avant de repartir.- Soixante-neuf ! Good, m’a fait une voix masculine !Je me suis retourné. C’était le type de la femme.- Femme vous ! Femme moi ! Soixante-neuf, a ajouté le type !Il nous l’a répété plusieurs fois jusqu’à ce que mon épouse me dise que le couple espère qu’elle va faire un soixante-neuf avec l’épouse.- Pourquoi pas, ai-je répondu à mon épouse et me tournant vers le type, je lui ai fait signe avec mes doigts qu’on les attendait vers dix heures du soir.- T’es fou, m’a fait mon épouse !- Pourquoi, c’est pas toi qui m’a parlé de faire l’amour avec une femme ? Je l’ai pas rêvé ?- Une femme enceinte, m’a répondu mon épouse !Elle ne m’en a plus parlé. Nous sommes allés dîner et nous sommes montés dans notre chambre. Ma femme m’a répété plusieurs fois qu’elle ne pourrait pas. A onze heures du soir, on a frappé à notre porte. J’ai ouvert. Il n’y avait que la femme avec ses gros seins et son gros ventre.- Vous, dehors, m’a fait la femme !Je lui ai répété plusieurs fois que je ne regarderai pas mais elle a tenu bon et je suis sorti en emportant la clé de la porte et quelques minutes plus tard, je suis revenu discrètement dans l’appartement.La femme était assise sur le lit et mon épouse assise à côté d’elle qui lui caressait délicatement les seins puis la femme lui a tendu ses mamelons et mon épouse les a tétés. Elles étaient majestueuses toutes escort tuzla les deux. Un peu après, la femme lui a fait ouvrir les cuisses et elle a mis ses doigts et j’ai bien vu que mon épouse succombait à la tentation. Elle s’est laissée tomber en arrière et la femme s’est agenouillée entre ses jambes pour lécher.- Oh, oui, c’est bon, a gémi mon épouse !C’est là que j’ai pensé à sortir mon smartphone et j’ai commencé à filmer. Ma femme a relevé les cuisses et l’autre femme lui a enfoncé son index dans l’anus.- Oh, oui ! Je suis une pute ! Fais moi jouir, s’est mise à gémir mon épouse !Elle disait plein d’autres choses mais dans d’autres langues que je ne comprenais pas. Après ça, c’est elle qui a enfoncé ses doigts dans le vagin de la femme enceinte mais celle-ci s’est agenouillée sur le lit et ça a été comme si mon épouse obéissait à ce que la femme lui demandait et sa main a disparu dans le vagin de la femme puis son autre main a disparu dans l’anus. Les gros seins ballottaient dans tous les sens et c’était comme les cloches de Notre-Dame mais les bonnes choses ont une fin et ma femme a retiré ses mains et les deux femmes se sont embrassées et j’ai cru que la séance était terminée mais la femme enceinte a sorti un gode ceinture de son sac et elle s’en est équipée puis elle a enculé mon épouse qui s’était accroupie sur le bord du lit pour offrir ses fesses.- Oh, c’est bon ! J’aime ça ! Encule ! Je suis une pute !- Prostitute, lui a demandé la femme enceinte ?- No ! Whore ! Dyke ! Fuck !La femme a continué.- Ah, oui, c’est bon ! Encore, gémissait mon épouse parmi d’autres expressions !- Mari pas savoir que toi faite pour femmes, a balbutié la femme enceinte !- Mon mari pas savoir grand-chose de moi, lui a répondu mon épouse ! Je lui ai pas dit que je suis pleine depuis trois mois !- Pleine ? Comme moi, a encore gémi la femme enceinte ? Petits seins ! Femme pleine, gros seins !Elle n’arrêtait pas d’enculer mon épouse à qui ça semblait vraiment plaire puis elles se sont arrêtées pour prendre un verre.- Toi grosse pute, a dit mon épouse à la femme en trinquant avec elle !- Oui ! Moi grosse putain ! Epouse client, lui a répondu la femme ! Lui riche mais moi continuer à travailler après naissance !- Fille ou garçon, lui a demandé mon épouse ?- Fille, lui a répondu la femme ! Bonne putain !- Tu m’as défoncée et j’ai envie de dormir, a ajouté mon épouse ! Dé-fon-cée !- Ya, lui a répondu la femme ! Moi partir !La femme s’est rhabillée et elle a fait cadeau du gode ceinture à mon épouse puis elle est partie. Je suis ressorti du placard.- Alors, c’était comment, ai-je demandé à mon épouse en la retrouvant dans la salle de bains ?- Gentillet ! On a parlé de tout et de rien, a-t-elle ajouté !- Tu n’as pas autre chose à m’avouer, lui ai-je demandé ?- Tu nous as espionnées, m’a répondu mon épouse ! Je n’osais pas te le dire parce que tu l’aurais mal pris ! Je suis enceinte !- De combien ?- Trois mois !- C’est pas grave, lui ai-je répondu ! Ça ne se voit pas encore !- Tu es content quand même ?- Est-ce que c’est de moi ?- Je crois bien, m’a répondu mon épouse !- Comment ça, tu crois bien ?- Je plaisante, a ajouté mon épouse ! C’est bien ta semence qui m’a fécondée !- Pourquoi, il pourrait y en avoir d’autre ?- On s’était promis de se dire si on se trompe et tu m’as rien dit et je ne t’ai pas trompé, a ajouté mon épouse !J’ai ravalé ma fierté mais je me suis promis de faire un test de paternité quand notre enfant sera né et en attendait, je me suis allongé sur le lit. Ma femme s’est serrée contre moi et elle m’a juré qu’il ne s’était rien passé avec la femme enceinte.En tout cas, dès qu’on est rentrés chez nous, j’ai mis la vidéo sur un site de films de cul d’amateurs et il y est toujours. Si vous voulez le voir, allez sur le Cul français.FIN

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir